Entrevista a HJALTE HALBERG (Polar Skate Co.)

HJALTE HALBERG INTERVIEW

Interview by Charles Paratte and Magnus Kreiberg all photos by Nils Svensson

On his board Hjalte is full of energy, pushing around twice as much as the rest of us. He is like a kid skating around, carefree with no worries and unaware that he is a 26-year-old beast soaked in sweat – His skating is indeed inspiring to watch. Off his board Hjalte is an opinionated grown man who pays an interest in the world around him.  He is down to earth and humble.

Magnus Kreiberg

Hjalte Hallberg

There are a few skateparks in Copenhagen and one of the best in Europe, there are also many street spots sprouting up. Yet  Jarmers is still the place you go (at least the meeting place). What does this place means to you?
Jarmers is like Sants or Macba in Barcelona. It’s located in the middle of the city close to everyone and everything. It’s the easiest place to go if you wanna drink beers, skate and hang out. It’s been like that since I started skating so of course it means everything to me. I also think the spot shaped the way most people skate in Copenhagen. Basic powerful ledge skating. 

Il y a plusieurs skateparks à Copenhage dont l’un des meilleurs d’Europe, de nombreux spots sont en train d’éclore dans la ville. Pourtant, tu vas toujours skater à Jarmers. Que signifie ce spot pour toi ?
Jarmers, c’est comme Sants ou Mancba à Barcelone. C’est situé en plein centre-ville, proche de tout et de tout le monde. C’est l’endroit le plus accessible pour aller boire des bières, skater et traîner. C’est comme ça depuis que j’ai commencé à skater et bien sûr ça signifie beaucoup pour moi.

Talking about Jarmers, what is the top 3 tricks done there?
It’s really hard to say, but I would say these three: “Oscar the G” kick flip over the block to nose manual last summer. Anton Juul switch bs 180 nose manual when I just started skating. Emil Hvilsom switch bs 180 kick flip over the block. 

En parlant de ça, quels sont les 3 tricks les plus chauds que tu as vu là bas ?
Difficile à dire, mais je choisirais ces trois là : « Oscar the G » kick flip par-dessus le ledge to nose manual l’été dernier. Anton Juul switch bs 180 nose manual quand je venais de commencer le skate. Emil Hvilsom switch bd 180 kick flip par-dessus le ledge. 

During a Scandinavian trip last summer, I was stoked about the constant welcoming of the locals. I’ve been told that the weather make people really happy on summer and kind of more withdraw on winter. Are people really that different depending on the season?
Everyone gets kind of restless and depressed in the wintertime, I think. There are a lot of people I never see in the winter. Everyone just stays at home. Then when the first day with good weather comes, everyone gets out of their dark winter-holes. That’s maybe why everyone is so hyped and happy. We appreciate good weather a lot more. 

Durant un trip en Scandinavie, j’étais vraiment étonné et ravi de l’accueil des locaux. On m’a dit que l’été rendait les gens très joyeux et plutôt renfermés en hiver. Les gens sont-ils si différents selon les saisons ?
Tout le monde s’ennuie et fait la gueule en hiver, je suppose. Il y a beaucoup de gens que je ne vois pas du tout en hiver. Ils restent chez eux. Par contre, dès que les premiers beaux jours arrivent, tout le monde sort de son hibernation. C’est peut-être pour ça qu’ils sont si heureux et motivés. On apprécie bien plus le beau temps. 

The CPH Pro has been one of the most famous contest in Europe for a while. What are the effect on the local scene?
It gives the Copenhagen scene a boost of energy. Most skaters in the world know about Copenhagen now. But I don’t think it has a big effect on the scene. Maybe for the bowl, vert and competition skaters, but I don’t think it affects me and my friends. I get to meet a lot of nice people, which is never bad. 

Le contest CPH Pro est un des plus connu en Europe depuis quelques années. Quels ont été les effets sur le scène locale ?
Ça boost la scène de Copenhague. Tout le monde connaît Copenhague maintenant. Mais je ne pense pas que cela ait beaucoup d’effet sur la scène. Peut-être pour les courbes, la vert et les skaters qui font des contests, mais je ne pense pas que cela affecte moi et mes amis. Ça me permet de rencontrer plein de gens chouettes, ça n’est jamais mauvais. 

BS KickFlip Malmö

BS KickFlip Malmö

Tell me a little about Laurent Gehin? He seems he disappeared a few years ago but had a really good part in Vores KBH.
He never really stopped skating. I just think he was fed up with the whole sponsor pressure stuff. He was on a pretty serious deal with DC and that took away some of the fun to him. Besides that, he realized that the world has a lot more than skating to offer.
Now, he is studying design, but he still skates a lot. 

Parles moi de Laurent Gehin, on dirait qu’il avait disparu il y a quelques années puis il a eu une très bonne part dans “Vores KBH”?
Il n’a jamais vraiment arrêté le skate. Je pense qu’il en a juste eu marre de gérer avec la pression des sponsors et tout ça. Il avait un gros deal très sérieux avec DC qui lui a enlevé une partie du plaisir qu’il avait. A côté de ça, il a réalisé que le monde avait beaucoup plus de choses à offrir que le skate.
Il étudie le design aujourd’hui, mais il skate toujours beaucoup. 

You’re one of the few professional Danish skateboarders. I guess most of your homies have to work. Jerome Campbell is in the same situation in Sheffield. How do you feel when you’re left alone (when not busy on filming of course)? Do you feel guilty or lucky?
It’s a mix. If I keep moving and do stuff I am all good. But as soon as I’m not busy and don’t have a schedule (which is really hard to get in the wintertime) I get in a bad mood. I try to work a bunch, but it’s really hard to keep a job when you never know when your next trip is gonna pop up. Right now, it’s really tough with all the snow and shit. I play football and swim a lot. But I get really restless in the winter, always. 

Tu es un des rares skater pro danois. J’imagine que la plupart de tes potes ont un travail, comme  Jerome Campbell is in the same situation in Sheffield. Que ressens tu quand tu te retrouve tout seul : Chanceux ou un peu coupable ?
C’est un mélange. Si je bouge et que je suis occupé, tout va bien. Mais dès que je n’ai rien à faire et pas de programme (ce qui est difficile à trouver pendant l’hiver), ça me met de mauvaise humeur. J’essaye de pas mal travailler, mais c’est difficile de garder un job quand tu ne sais pas quand le prochain trip est planifié. En ce moment, c’est vraiment difficile avec la neige. Je joue beaucoup au foot et je vais nager. Mais je tourne en rond en hiver, toujours. 

360 flip - Copenhagen

360 flip – Copenhagen

You’re working on the next Polar video. Do you have precise objectives on what you want to show or do you just film day to day? You told me you kept footage from the last couple of years.
I don’t have a straight picture of how I want my part to be, like Kevin, Pontus and most of the team. It’s hard for me to do it like that. I rarely go skate with a plan. I just go and film the stuff that feels good that day. I am starting to be more and more aware of that. If you wanna do a part people remember, you need a concept and a plan. But that kind of take away the stuff I like about skating. For me skating has never been a serious thing. I’m a total skate addict but only because it makes me happy.
This whole pro skate thing was never my plan, but suddenly Pontus offered me a board and now I am here doing interviews and shit.
Skating has been Pontus profession most of his life so, for him, it’s completely different. I am not saying that Pontus is having less fun, but most of the time he goes out the door with a plan. For me, that’s a new thing and in the beginning it was really hard.
It’s way more productive like that, but not always as fun. If you complete the mission, it’s great, but if not, it really sucks. It’s a thing we discussed a lot.Happy sad around the world hahahaha
Maybe my concept in the polar video is not to have a plan and just skate as much as possible, that way my part is gonna be the part sticking out and the one people remember. hahaha
Pontus is the man in charge and he completely understand my skating and point of view. I just want it to represent raw powerful Scandinavian ledge skating. 

Tu travailles sur la prochaine vidéo Polar en ce moment. As-tu une idée précise sur ce que tu veux montrer ou filmes-tu juste au jour le jour ? Tu m’as dit que tu avais déjà gardé pas mal d’images.
Je n’ai pas d’idée exact sur comment je veux que ma part sorte, comme Kevin, Pontus ou les autres membres du team. C’est vraiment dur pour moi de faire les choses comme ça. Je ne vais presque jamais skater avec un plan en tête. Je vais juste skater et essayer ce que je sens bien à ce moment-là. Je commence à prendre conscience de tout ça. Si tu veux une part que les gens ne vont pas oublier, tu as besoin d’un plan et d’un concept. Mais ça retire une partie de ce que j’aime dans le skate. Pour moi, le skate n’a jamais été sérieux. Je suis totalement dévoué au skate, mais seulement parce que cela me rend heureux.
Tout le côté professionnel n’avais jamais été un objectif, et du jour au lendemain Pontus me propose d’avoir un pro modèle et je me retrouve à faire des interviews et tous ces trucs.
Pontus a été pro pratiquement toute sa vie, pour lui, c’est complètement différent. Je ne prétends pas que Pontus s’amuse moins, mais la plupart des fois qu’il met le nez dehors, il part en mission. Pour moi, tout ça est nouveau, et ça a été très dur au début. C’est beaucoup plus productif comme ça, mais ce n’est pas toujours aussi amusant. Si tu arrives à atteindre tes objectifs, c’est génial, mais sinon, ça craint vraiment. On discute beaucoup de tout ça.
Peut-être que le concept de ma prochaine part pour la vidéo Polar, c’est pas de plan et skater le plus possible, comme ça la part va être remarquée et le gens vont s’en souvenir ahah
Pontus est le décideur et il comprend tout à fait ma façon de skater et mon point de vue. Je veux juste que ça représente le pur skate de ledge Scandinave. 

You were one of the first pro for Polar, how did you meet Pontus?
I have always known who he was. But we first really started talking on a Carhartt trip to Detroit 3 or 4 years ago. On that trip he told me he was gonna start a brand and he wanted me to skate for it. 

Tu as été l’un des premiers pros pour Polar, comment avais tu rencontré Pontus ?
J’ai toujours su qui il est. Mais nous avons commencé à vraiment se parler pendant un tour avec Carhartt à Detroit il y a 3 ou 4 ans. Pendant ce tour, il m’a annoncé qu’il allait lancer une marque et qu’il voulait que je skate pour.

Swith ollie - Staffanstorp Sweeden

Swith ollie – Staffanstorp Sweeden

You had a few trips in NY recently, did you realize how Polar is popular now abroad?
Yeah, last time we went, everyone was talking about Polar over there. Really good response and a lot of good hype. 

Tu as fait quelques trips à NY récemment, tu as réalisé que Polar étais populaire là-bas ?
Oui, la dernière fois que nous sommes allés là-bas, tout le monde parlait de Polar. Les réactions sont très positives.

At the age of 26 are you ever going to grow up and get an education?
No, forever young . . . hahaha
Last year I was really thinking a lot about it. I had no money and no one around me in Copenhagen was skating as much as me. All my closest friends were finishing their education, and I was just skating and couldn’t pay my rent. Now I can pay my rent and the whole thing with polar is really going crazy good. I am trying not to think too much about it and just skate and enjoy all the traveling and crazy experiences I get for free.
Nothing lasts forever. I am scared too but I am aware. I’m sure it’s all gonna work out, somehow. I’ve seen more places than most people already, I know people all over the world. My education is life. hahahaha that sounds really cheesy.

 A maintenant 26 ans, vas tu commencer à mûrir et avoir une éducation ?
Non, jeunesse éternelle… ahah
L’année dernière, j’ai beaucoup pensé à ça. Je n’avais pas d’argent et personne ne skatait autant que moi à Copenhague. Tous mes amis finissaient leurs études, et moi je faisais juste skater et je ne pouvais pas payer mon loyer. Aujourd’hui je paye mon loyer et tout se passe vraiment bien avec Polar. J’essaie de ne pas trop y penser, juste skater et profiter des voyages et de toutes les expériences que cela m’apporte.
Rien n’est éternel. Ça me fait peur mais je suis conscient de tout ça. Je suis sûr que ça va marcher, d’une manière ou d’une autre. J’ai déjà visité plus d’endroits que la plupart des gens, je connais des personnes dans le monde entier.
Mon éducation, c’est ma vie ahahah ça sonne ridicule ! 

How do your mom feel about you travelling and living as a professional skater?
She is even more concerned than I am. Of course she thinks it’s great with all the traveling, my parents travels a lot themselves, and always have been. But she really talks a lot about my future. 

Que pense ta mère de ta vie de skater pro et des tous tes voyages ?
Elle se sent encore plus concernée que moi. Evidemment, elle pense du bien de tous ces voyages, mes parents eux même voyagent beaucoup, et l’ont toujours fait. Mais elle aborde souvent mon avenir. 

Front Smith - Berlin

Front Smith – Berlin

Is it true that you go to Christiania once a week to be naked with old women in their sauna?
Yes. Not because of the old women though. It’s really good for all the small injuries most skaters get jumping down stuff all day. 

Est-ce vrai que tu te rends à Christiana une fois par semaine pour être nu au milieu de femmes âgées dans le sauna ?
Oui .Néanmoins, par pour les femmes âgées. C’est très bon pour toutes les petites blessures que la plupart de skater se fait en sautant des trucs. 

Watching you skate one will quickly realize you land 9/10 tricks – your consistency is impeccable, do you ever feel like you are holding back and you could push your skating more?
Don’t know if I am holding back. For sure I could do harder tricks if I wanted to put in the time. But I think most people could. But I would rather land 50 easy tricks every day than two really hard ones. For me, skating is more about cruising around and land easy stuff. When I go skate my local ledge spot Jarmers I spend half the sessions on noselides because it feels EPIC.
Now that I am filming my first really serious part I have to try some tricks for a really long time, but that is part of being a pro skater hahahahah. No one wants to see a part with just 50-50 and ollies (except me). People always tell me to try harder stuff, but that’s not always what I like to do. TheCopenhagen/Streetmachine part that came out not long ago, was just easy fun stuff but I still liked the way it looked. It makes me wanna go skate. 

On Remarque rapidement en te voyant skater que tu fais 9 ou 10 tricks, avec une consistance parfaite, penses-tu parfois que tu te retiens et que tu pourrais progresser encore plus ?
Je ne sais pas si je me retiens. C’est certain, je pourrais faire des tricks plus compliqués si je prenais le temps pour ça. Comme tout le monde je pense. Je préfère rentrer 50 tricks faciles tous les jours que 2 tricks très difficiles. Pour moi, le skate c’est cruiser et rentrer des trucs simples. Quand je skate les ledges de Jarmers, je passe la moitié de la session à faire des noseslides, parce que c’est le meilleur feeling !
Maintenant que je travaille pour une vraie part pour Polar, je suis obligé d’essayer des tricks pendant longtemps, mais c’est ça être skater pro ahahah. Personne ne veut voir une part avec juste des grind et des ollies (à part moi). On me demande souvent d’essayer des tricks plus difficiles, mais ce n’est pas toujours ce que j’aime faire. La part dans la vidéo StreetMachine sortie il n’y a pas si longtemps, c’était juste des trucs amusants mais j’aime beaucoup comme ça rend. Ça me donne envie de skater. 

We all know you like a cold beer – but why don’t you smoke weed like the rest of the skaters? Not even in the sauna at Christiania?
I have no idea. Maybe I should become a stoner, and try hard tricks all day. . . 

Nous savons tous que tu apprécies boire une bonne bière, pourquoi tu ne fumes pas d’herbe comme tous les skaters ? Même pas au sauna à Christiana ?
Aucune idée. Peut-être que je devrais devenir un camé, et essayer des tricks difficiles toute la journée….

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *